top of page

Barbara Mazières

Présidente du Cercle Anjou Conférences

Le « Jubilé de la Vendée », organisé par l’association homonyme à l’occasion des 200 ans de la demande de la duchesse d’Angoulême de bâtir une chapelle sur le Mont des Alouettes en l’honneur des soldats de la grande guerre et du martyre de la Vendée, est l’occasion de nous rappeler le sacrifice d’un peuple pour défendre sa liberté.


Nous commémorons, non pas seulement par devoir de mémoire ou pour défendre notre patrimoine historique, ce qui est certes déjà important, mais aussi pour rappeler aux jeunes générations que les libertés ne sont jamais complètement acquises. Il faut parfois se battre pour les défendre. C’est ce qu’on fait nos aïeux face à la barbarie révolutionnaire. Leur sacrifice ne fût pas vain puisque la liberté de culte fût rétablie.


Aujourd’hui d’aucuns peuvent considérer que nos libertés sont à nouveau menacées. Les héritiers de la Révolution ne promettent-ils pas une société du contrôle, du crédit social et de la déshumanisation ? Les libertés méritent toujours d’être défendues face au moloch étatique. Puisse l’exemple de nos ancêtres nous donner le courage de combattre pour la défense de ce bien si précieux, et la restauration d’une société respectueuse de l’homme, de sa conception à sa mort naturelle, société unie dans sa diversité et son même attachement au bien commun.

コメント


bottom of page